Avoir une bonne assurance habitation ne suffit pas à protéger  votre logement et ses occupants. Vous devez également respecter  certaines contraintes pour que votre assureur vous couvre en cas de  sinistre. Certaines de ces contraintes sont imposées par les assureurs  (fermetures à 3 points sur les entrées et portes-fenêtres...). D’autres  sont imposées par la loi. Une nouvelle mesure vient d’être adoptée, qui  va entrer dans le cahier des charges des assureurs habitation...         

L’assureur ne s’occupe pas de qui paie quoi. En revanche, il exige  que l’occupant, qu’il soit propriétaire ou non, mais qui est  bénéficiaire du contrat d’assurance habitation, lui fournisse une  "déclaration d’installation". À défaut, l'assureur peut imposer une franchise de 5 000 euros en cas  d’incendie, s’il n’y avait pas  de détecteur avertisseur de fumée, ou  même si vous ne lui avez pas transmis de déclaration d'installation.
La loi impose l’installation d’au minimum un Détecteur Avertisseur  Autonome de Fumée (DAAF) avec fonction d’alarme incendie. À ne pas  confondre avec  les détecteurs de chaleur et les détecteurs de CO2. Recherchez les détecteurs de fumée portant le marquage NF EN 14604.
 
images
 
A partir du 10 janvier 2015, l'installation de détecteurs de fumée dans tous locaux à usage d'habitation sera rendu obligatoire